Mostafa El Harfi pratique le oud depuis plus de quarante ans.

Accompagné pour l’occasion d’un violoniste et de d’un percussionniste, il nous invite à (re)visiter une de nos racines musicales : la musique arabo-andalouse. Ces airs ancestraux et les textes chantés, sont parmi les plus beaux de ce riche patrimoine poétique.

Ainsi,  les artistes, interprètes de la musique Gharnati, contribueront à la transmission et à la pérennité de cet art séculaire.