Ti’kaniki est un collectif lyonnais de 10 musiciens qui joue du maloya, la musique traditionnelle de la réunion.

Dans ce groupe tout le monde chante et joue les différentes percussions traditionnelles. Pas de chanteur principal fixe, mais un jeu de passe dans lequel tout le monde trouve sa place. Le maloya, dit Danyel Waro, nourri notre âme.

Le collectif Ti’kaniki est né de la passion commune de musiciens zorey (métropolitains) de vivre et de faire vivre le maloya à Lyon. Des kabars mensuels (bals populaires et ouverts de maloya) sont organisés, tout en développant le groupe resserré qui se produit dans des festivals et grandes salles de la ville. Peu à peu le collectif s’agrandit, comptant aujourd’hui moitié de musiciens réunionnais natifs, forts d’une connaissance et d’une virtuosité dans le maloya, et moitié de musiciens métropolitains, forts d’origines diverses, ouvrant les portes de cette musique jeune et plein de promesses au Bahanen camerounais, à l’afro-colombien, à la rumba cubaine.